anm document

Procès-verbal de consultation - commission cantonale de Naréna' du 17 mars 1943; réunion à Kourémalé sous `la présidence de Monsieur l'Administrateur Auguste Marcoin, Adjoint au Commandant de Cercle de Bamako
in ANM 2 E 5 fonds recents.

© 2002 by Jan Jansen, University of Leiden

Go to Table of Contents Read Disclaimer

CERCLE DE BAMAKO
SUBDIVISION DE KOUREMALE

PROCES-VERBAL DE CONSULTATION
COMMISSION CANTONALE DE NARéNA

L'an mil neuf cent quarante-trois et le dix-sept Mars, à huit heures du matin, les Chefs de village et les Notables du Canton de Naréna se sont réunis à Kourémalé sous la présidence effective de Monsieur l'Administrateur MARCOIN Auguste, Adjoint au Commandant de Cercle de Bamako et son représentant, assisté de:

BUTTIN, Louis, Adjoint Principal des Services Civils, Chef de la Subdivision de Kourémalé,
IBRAHIMA DIABATE, Commis-Auxiliaire en service à la Mairie de Bamako,
HAMMA DICKO, Commis-Expéditionnaire en service à Kourémalé,
MAMADOU CONE, Interprète-Auxiliaire en service à Kourémalé.

L'ordre du jour était le suivant:

Recherche d'une convention qui aurait été passée vers 1915 entre le groupe des Kéita des Naréna et le groupe des Kéita de Caran et Kiniéba, convention d'après laquelle le commandement du Canton devrait revenir au plus âgé du Chef de ces deux groupes.

Consultation des Notables du Canton de Naréna pour passation éventuelle d'une convention à enregistrer.

Consultation des Notables pour la désignation du succes- seur de Nambala Kéita, Chef de Canton actuel de Naréna dont la révocation a été demandée.

Le Président procède à une enquête auprès des Notables les plus âgés au sujet de la dite convention qui n'aurait pas été respectée par le groupe des Kéita de Naréna. Convention dont aucune trace n'a été retrouvée dans les archives.

Ont été entendus:

FABOU KEITA, Chef de village de Kiniéba et Chef du groupe des Kéita de Caran-Kiniéba, candidat à la chefferie depuis 1926.
KARAMOKO KEITA, Ex-chef de village de Caran.
FASSIRIMAN KEITA, Notable du village de Caran.
YAMOUDOU KEITA, Notable du village de Naréna, candidat à la Chefferie.
FODE KEITA, Notable du village de Balancoumana.
NAMBALA KEITA, Chef actuel du Canton de Naréna.

(Ajouté en forme écrite: Faguimba Kečta, chef canton Maramandougou, et plusieurs membres de sa famille avaient été entendus la veille, à Kangaba, par le Président. fin passage écrit)

Il ressort de cette enquête et de l'étude du dossier de la chefferie, que le groupe des Kéita de Caran- Kiniéba aurait émis un voeux en 1915 lors de la création de ce Canton, voeux par lequel il sollicitait que le Chef de Canton ne soit pas choisi uniquement parmi les plus âgés de Naréna, mais aussi parmi ceux de Caran et Kiniéba. Voeux auquel il est fort probable que l'Administrateur ( GAZET?) aurait donné évasive- ment son approbation ou fait une vague promesse.

YAMOUDOU KEITA I, candidat à la chefferie, déclare avoir été condamné en 1937 à deux ans de prison et 1 an d'interdiction de séjour pour opposition à l'autorité du Chef de Canton de Naréna.

Le Président pose à la Commission cantonale la question suivante:

"Acceptez-vous pour la chefferie du Canton de Naréna, la convention suivante: Le Chef à proposer au Gouverneur est à choisir parmi les familles Kéita de Naréna, Kiniéba et Caran, et de préférence être le plus vieux?"

Le pointage des voix donne les résultats suivants:

Villages Chefs de villages Nombre de
chefs de famille
AVIS Population de
chaque village
Nougani Sénoumou Kéita 19 Indifférent 300
Balancoumana Bandiougou Kéita 17 Indifférent 468
Kiniéba Fabou Kéita 13 Pour 1.054
Toumondo Nanvali Doubia 2 Indifférent 63
Caran Nambougary Kéita 19 Pour 890
Samalofira Sériba Bagayogo 5 Contre 289
Balamansaya Falaye Kéita 11 Indifférent 236
Kiniéma Diorè Coulibaly 3 Contre 905
Djélibani Famoudou Kèita 1 Indifférent 71
Naréna Faly Coné 26 Contre 1.178
Socourani Namacan Coné 3 Indifférent 264
  Totaux 119   5.098

Pour la convention 32 chefs de famille représentant 1.944 habitans [sic - Jansen]
Contre la convention 34 chefs de famille représentant 1.672       "
Indifférents 53 chefs de famille représentant 1.482       "
Total 5.098       "

A quinze heures, à la reprise de la consultation des Notables, le Président étudie avec le concours de:

YAMOUDOU KEITA I, NOUVALIBA KEITA, FABOU KEITA, le lien de parenté entre les trois branches des Keita habitant la Subdivision.

Leur ancêtre est Koman Kansiama.

La branche de Kiniéba et de Caran descend de Faganda Konia par Niagalé Balla et Niagalé Mori (frères).

La branche de Naréna descend de Kong Coman lui-même descendant de Mansa Kourou, frère de Faganda Konia.

La branche de Nougani-Kourémalé descendant de Mansa Kourou.

Le Président se fait présenter les candidats à la chefferie.

Yamoudou Kéita
Lamine Kéita, absent
Yamoudou Kéita II
Naremba Kéita
Diaradian Kéita
Pour les branches de Naréna comprenant les villages de: Naréna, Kiniéma, Samalofira et Socourani.
Nandioungou Kéita
Nouvaliba Kéita
Sénoumou Kéita
Pour la branche Nougani-Kourémalé comprenant les villages de: Nougani, Balancoumana, Djélibani, Toumondo, Balamansaya
Fabou Kéita
Karamoko Kéita
Nambougary Kéita
Faganda Keita
Pour la branche Caran-Kiniéba.

Après examen des candidats à la chefferie, se retirent volontairement: Naremba Kéita, Sénoumou Kéita, Faganda Kéita, Nambougary Kéita.

Ont été éliminés:

Yamoudou Kéita ayant subi une condamnation de deux ans de prison et un an d'interdiction de séjour.
(Ajouté en forme écrite: Après vérification, 1 an de prison. fin passage écrit)

Diaradian Kéita ancien manoeuvre ayant demeuré 20 ans au Sénégal, sans donner signe de vie, plus jeune que Lamine Kéita.

Karamoko Kéita ex-chef de village révoqué.

Les notables sont appelés à se prononcer pour le choix du successeur de Nambala Kéita, conformément à la coutume.

RESULTATS

Candidats Nombre De Voix Villages Nombre de Chefs de Famille Population représentée
LAMINE KEITA
Agent de Police
38 Naréna
Samalofira
Kiniéma
Socourani
 
Totaux
27
5
3
3
--
38
1.178 habitants
389 habitants
205 habitants
264 habitants
------
1.936 habitants
YAMOUDOU KEITA 2 4 Socouranin
Naréna
3
1
--
4
264 habitants
88 habitants
----
352 habitants
FABOU KEITA 30 Caran
Kiniéba
 
Totaux
19
11
--
30
890 habitants
1.054 habitants
------
1.944 habitants
NANDIOUNGOU
KEITA
50 Nougani
Balancoumana
Toumondo
Balamansaya
Djélibani
 
Totaux
19
17
3
11
1
--
50
380 habitants
468 habitants
63 habitants
236 habitants
71 habitants
----
1.482 habitants
NOUVALIBA
KEITA
50 Nougani
Balancoumana
Toumondo
Balamansaya
Djélibani
 
Totaux
19
17
3
11
1
--
50
380 habitants
468 habitants
63 habitants
236 habitants
71 habitants
----
1.482 habitants

(Ajouté en forme écrite: Le Président conseille à la branche la plus faible, Nougani, de se rallier à l'un des deux groupes. Devant l'opposition de la branche Naréna, les fin passage écrit) deux branches des Kéita, Caran-Kiniéba et Nougani- Kourémalé sont invités [sic - Jansen] à présenter un candidat unique.

Les notables de ces deux groupes après une minute de consultation se prononcent à l'unanimité pour Fabou Keita lequel réunit ainsi 80 voix de Chefs de famille représentant 3.426 habitants sur 5.098 habitants.

Ensuite Yamoudou Keita I représentant la branche Kéita de Naréna spontanément demande à se retirer avec les Notables du groupe de Naréna pour formuler leur avis en ce qui concerne une convention à passer entre les trois groupes des Kéita du Canton en vue de la désignation à l'avenir du Chef de Canton. Après deux minutes de délibération apporte approbation unanime du groupe de Naréna.

A l'unanimité l'assemblée cantonale consent à passer une convention à enregistrer pour la désignation du Chef de Canton à chaque vacance de la chefferie (P.V. de convention établi No 1 page 1 Registre des Conventions).

Le président donne connaissance aux Notables des [sic - Jansen] résultats obtenus par les candidats, les avise que sera adressée à Monsieur le Gouverneur du Soudan, la proposition de nomination comme Chef de Canton Fabou Kéita Chef de village de Kiniéba lequel a obtenu 80 voix de Notables sur 119 voix représentant 3.426 habitants sur 5.098 habitants.

Aucune réclamation n'a été formulée.

Fait à Kourémalé, en trois exemplaires, les jour, mois et an que dessus./.